• Vie du campus,

Il y a 40 ans, l’ICP accueillait Jean-Paul II

Publié le 28 mai 2020 Mis à jour le 28 mai 2020

Lors de sa première visite en France deux ans à peine après son accession au pontificat, le saint pape Jean-Paul II s’est rendu à l'Institut Catholique de Paris. C'était il y a 40 ans jour pour jour, le 1er juin 1980.

Il manifesta son admiration pour ce lieu "si chargé d'histoire" et sa reconnaissance envers les professeurs de l'ICP, notamment le philosophe Jacques Maritain. Francophile, le pape souligna l’importance de la théologie française : il salua chaleureusement la présence du jésuite Henri de Lubac et du dominicain Yves Congar.

Mais celui qui devait créer quelques années plus tard les journées mondiales de la jeunesse (JMJ) eut soin de s'adresser en premier lieu aux étudiants en rappelant l'urgence de répondre à leur quête de sens : "Ce n'est pas la science en tant que telle qui justifie d'abord votre appartenance à l'Institut Catholique, mais la lumière qu'il contribue à vous apporter sur vos raisons de vivre." Avant d’ajouter : "Combien je me félicite de voir l'enseignement théologique s'adresser également à des étudiants laïcs de plus en plus nombreux, leur offrant la possibilité d'une formation chrétienne à la hauteur de leur culture et de leurs responsabilités professionnelles." N’oublions pas que Jean-Paul II soulignerait, dans son encyclique Laborem exercens, le rôle éminent du travail dans la construction d'une société plus humaine et plus solidaire.


© Copyright - Archives Institut Catholique de Paris

40 ans plus tard, l’écho de ces paroles reste bien vivant à l'ICP ! Nous sommes convaincus que la théologie est fidèle à sa mission lorsqu'elle pénètre les réalités professionnelles et qu'elle rejoint des hommes et des femmes engagés dans les métiers les plus divers. Les conditions sanitaires actuelles restreignent les rassemblements, mais cela n’empêche nullement la théologie de nous aider à réfléchir sur ce qui nous arrive.

Le 1er Cycle soir (Cycle C) nous en a donné récemment un magnifique exemple avec la conférence du Père Renaud Laby sur les chances et les ambiguïtés du numérique quand il se déploie dans l'espace religieux, ainsi qu'on a pu l'observer durant le confinement. Grâce au fil de discussion, les 300 personnes inscrites en ligne ont pu poser des questions auxquelles le conférencier a répondu avec brio. Je vous invite à revivre ce beau moment au lien suivant.