• Autre,

Françoise Hacque-Cosson, Master Relations Européennes et Lobbying, promo 1996-1997

Françoise Hacque-Cosson, Master Relations Européennes et Lobbying, promo 1996-1997

A l'heure du web 2.0, comment travaillent les lobbyistes ? Françoise Hacque-Cosson, alumni promotion 96/97 du Master Relations Européennes et Lobbying a choisi le prisme des outils et des techniques pour un ouvrage collectif, Lobbying : Cadre, outils et stratégies. Un projet qui a réuni une vingtaine d'experts dans lequel elle retrouve un maître, Michel Clamen, ancien directeur du Master et Conseiller pédagogique.

Comment êtes-vous arrivée au Master REL ?

Étant une européenne convaincue, je voulais être actrice de sa construction. Ma conviction profonde est que cette construction européenne passe par des projets concrets, réalistes et défendus avec enthousiasme.
Mon diplôme de l’Institut d’Étude des Relations Internationales (ILERI) en poche, j’affichais une solide formation de politologue et juriste. Le métier de lobbyiste en milieu international m’attirait.

Pour moi, le Master REL est la formation idéale. Il combine la plus grande compétence pédagogique du corps enseignant avec d’une part, des intervenants de haut niveau d’autre part, une expérience en milieu professionnel, directement valorisable auprès d’un employeur.

Qu’est-ce que ce Master vous a apporté ?

Une méthode de travail, un réseau professionnel entre Paris et Bruxelles, sans oublier des amitiés. Le réseau est clé dans notre métier. Le Master REL m’a aidée à créer le mien, à l’enrichir et à le faire vivre. Le corps professoral, en particulier Michel Clamen m’a permis de grandir et de me former à un métier passionnant.

Le Master REL de la FASSE a pour moi une vraie valeur ajoutée professionnalisant. Il forme concrètement à un métier relationnel passionnant, en donnant des outils pratiques et un cadre pour comprendre les enjeux européens et décrypter le jeu des acteurs au regard des décisions prises par les institutions. Son petit plus : il met en perspective les activités de lobbying avec une réflexion sur l’éthique.

Que faites-vous aujourd’hui ?

Je m’implique beaucoup dans la reconnaissance du métier de lobbyiste, en portant des projets fédérateurs au sein de l’association des lobbyistes BASE. J’y pilote également nos finances au côté de Stéphane Tisserand, notre Président, sans oublier Emmanuelle Garault, notre Présidente d’honneur.

En parallèle, je travaille au CEA, entre Paris, Bruxelles et les différentes régions françaises dans lesquelles nous sommes implantées. Je suis experte en ingénierie de projets de recherche et d’innovation à dimension européenne. Je participe activement au déploiement technologique pour faciliter la transition énergétique et la transformation digitale. J’apporte aux chercheurs et aux ingénieurs ma connaissance des outils européens pour l’ingénierie de projets complexes. Ma conviction est que seuls les projets européens bâtis sur l’exactitude scientifique pourront changer durablement notre quotidien.

Rattachée au Vice-Président en charge de la Technologie et Directeur Europe, je suis à l’interface de la Direction générale et des équipes opérationnelles, chercheurs et ingénieurs. Mon rôle est double pédagogique d’une part, d’influence et de lien d’autre part. Je décrypte les changements de l’Union européenne dans ses modalités de financements des nouvelles technologies et de l’innovation et en analyse les conséquences pour nos équipes opérationnelles. Je travaille quotidiennement avec les chercheurs pour les accompagner dans la mise en œuvre de notre stratégie européenne.

L’ouvrage collectif Lobbying : cadre, outils & stratégies sur lequel vous avez conjointement phosphoré avec Viviane de Beaufort vient de paraître aux éditions Larcier. Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Nous n’avons pas travaillé qu’à deux ! Après avoir réfléchi ensemble au sein de l’association des lobbyistes BASE pour changer l’image du lobbying, nous avons choisi de nous positionner sur un outil opérationnel. Nous avons réuni des acteurs parfois concurrents pour montrer concrètement ce qu’est un lobbying efficace et éthique.

Plus de 20 personnes ont ainsi participé à l’aventure. Leurs profils sont divers : juniors, seniors, issus d’une formation diplômante en lobbying ou d’une formation plus généraliste. Elles sont issues du monde des ONG, des entreprises, des fédérations professionnelles, des avocats, des consultants, des conseils en agence, des enseignants leaders sur le sujet du lobbying comme Viviane de Beaufort et Michel Clamen. Nous avons réuni des acteurs qui n’avaient pas vocation à travailler ensemble dans la même direction afin de proposer une vision actuelle et partagée du métier.

Cette diversité des points de vue est clé pour moi. De cette diversité est né un ouvrage original, unique en son genre rassemblant les outils et méthodes les plus efficaces utilisés par notre profession pour un lobbying éthique. Bien sûr, cela n’a pas été sans âpres discussions sur le choix des outils à mettre en valeur. Ce fut le cas pour la fiche consacrée à la note blanche !

Au final, ces professionnels assument une parole commune sur le lobbying éthique. Au travers de 49 fiches méthodologiques, ils partagent leurs conseils permettant à chacun d’élaborer l’outil. Ces fiches soulignent une activité professionnelle à part entière qui s’appréhende dans un état d'esprit éthique.

Notre profession est à l’aube d’une nouvelle ère. Quelques clés sur les éléments qui sous-tendent ce changement sont données dans la 3e partie de l’ouvrage. En particulier, grâce à Jean-Baptiste Boucher nous proposons un parallèle édifiant entre la professionnalisation du métier de marin dans le Royaume-Uni du XVIIIe siècle et celle de lobbyiste.

C’est un très grand bonheur de partager maintenant avec le plus grand nombre le fruit de nos réflexions.

Quel conseil avez-vous envie de donner à un(e) étudiant(e) qui serait intéressé(e) par cette filière ?

Découvrez l’Europe et toutes ses possibilités. Le Master REL est la formation adéquate pour atteindre votre objectif de professionnalisation en vous apportant les visions croisées des praticiens et des professeurs. Engagez-vous dans la transformation de votre environnement. Façonnez-le en définissant vos valeurs et en agissant en conformité avec celles-ci. Construisez des projets qui vous ressemblent ! L’Europe a besoin de votre enthousiasme !

Propos recueillis à la FASSE le 17 juin 2015.
Pour en savoir plus sur le Master REL.

Non à quelques préjugés par Michel Clamen.