Colloque international : la liberté au Moyen Âge

Publié le 17 novembre 2015 Mis à jour le 10 mars 2017
Date :
du  27 novembre 2015 au 28 novembre 2015
Horaire :
Toute la journée Ajouter à mon agenda 27-11-2015 00:00:00 28-11-2015 00:00:00 40 Colloque international : la liberté au Moyen Âge Institut Catholique de Paris 21, rue d'Assas 75270 PARIS Cedex 06 FRANCE Tél : 33 (0) 1 44 39 52 00 www.icp.fr Isabelle Moulin i.moulin@icp.fr true DD/MM/YYYY

Qu’est-ce que la liberté au Moyen Age ? La liberté, les libertés et le libre arbitre

La question de la liberté est d’abord historique. Le concept de liberté désigne d’abord une réalité sociale : est libre celui qui jouit de certains droits, et qui n’est pas esclave. Qui est libre ? Sous quel point de vue ? Et quand cesse-t-on de l’être ? — On parle également de libertés politiques pour certaines cités jouissant de franchises. Quelles sont ces libertés (au pluriel) ?

Mais on ne peut poser la question sans faire entrer en ligne de cause la question philosophique du libre arbitre. Dans quelle mesure l’action humaine échappe-t-elle à la contrainte (ce qui rejoint le problème des conditions politiques de la liberté) ? Un agent n’est-il libre que si s’offrent à lui des alternatives contingentes (problème logique des futurs contingents) ? Un agent est-il libre si son action n’est pas déterminée par des causes (problème physique du déterminisme) ? Un agent peut-il être à la fois libre et incapable de faire le bien (problème moral de l’impuissance) ?

Cette problématique se double d’une dimension théologique. Un agent est-il libre si son action est prévue d’avance par la connaissance que Dieu en a (problème de la prescience divine) ? Un agent peut-il agir librement, si Dieu l’a prédestiné à agir (problème de la prédestination) ? Un agent peut-il agir droitement, si son action n’est pas soutenue par l’aide de Dieu (problème de la grâce) ?

Parce qu’elle pose à la fois la question de la responsabilité, celle du déterminisme, celle de l’éthique et celle de l’action divine dans l’histoire, la question de la liberté au Moyen-Age est fondamentale. Nous espérons que ce colloque, reposant sur un dialogue entre historiens, historiens des doctrines, philosophes et théologiens, permettra d’avancer de manière décisive sur ces questions.