• Culture,

Vols, vandalisme et terrorisme, les plaies du monde culturel

Publié le 8 juillet 2019 Mis à jour le 9 juillet 2019

Quels sont les enjeux financiers et culturels qui se cachent derrière les pillages opérés par les groupes terroristes ? Détruire une culture et alimenter un marché de l’art parallèle. Explications par Jean-Pierre Numa, expert des questions de diplomatie culturelle et enseignant au sein du Master Stratégies muséales.

FDL_numa_interview_master stratégies muséales_juillet2019

FDL_numa_interview_master stratégies muséales_juillet2019

Art et culture, influence et affirmation identitaire


L’art et la culture, comme objet d’influence et d’affirmation identitaire sont aujourd’hui l’objet d’une attention particulière de la part des États afin de se positionner sur la scène internationale. Cela a toujours été le cas et aujourd’hui il existe effectivement une culture « globalisée » qui a émergée à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Cette culture « globalisée » s’entend comme références communes sur l’ensemble de la planète sans pour autant faire de ces références une alternative aux cultures ancestrales, ni une aliénation de celles-ci. Ces références ne doivent être considérées que comme telles et non comme une culture à part entière. Les enjeux qui se dessinent aujourd’hui participent plus d’une perception que nous avons de cette culture « globalisée ».

L’un des enjeux consiste à décorréler l’art et la culture du modèle de civilisation qui les portent. Art et culture n’ont jamais appartenu à une seule civilisation, mais se sont toujours nourris de l’interaction entre celles-ci. La ville de Sienne est-elle moins intéressante que Florence ou n’est-ce qu’une question d’abondance ?


Quels liens entre vol, vandalisme et terrorisme ?

Venez assister à mon cours ! Blague à part, l’un des points communs des conflits du 21ème siècle est l’attaque systématique et organisée du patrimoine culturel. Cela a également toujours existé. Les musées aujourd’hui tout comme les sites archéologiques ou d’autres lieux d’expression culturelle sont devenus des cibles en tant qu’espaces de stimulation intellectuelle et spirituelle. Une nation a bien souvent le patrimoine comme source d’intérêt majeur au moment où elle a les moyens de s’en préoccuper !
 

Les ports-francs, plaque tournante du trafic d’œuvres d'art ?

Les ports francs sont des lieux qui par essence préservent l’anonymat. Des œuvres pillées par Daech en Syrie y ont été retrouvées. Mieux, de nombreuses œuvres pillées dans le musée de Bagdad depuis les guerres de 1991 et 2003 ont été retrouvées aux États-Unis où elles étaient destinées à garnir un nouveau musée dit « musée de la Bible ». Tout marché, même s’il s’agit d’art, induit l’existence d’un marché parallèle. Les pirates et les marchands du pourtour méditerranéen durant l’antiquité l’avaient déjà bien compris...


Crédits photo : Amber Clay - Pixabay