• Culture,
  • Formation,

Revivez le voyage d'études aux Emirats Arabes Unis

Publié le 1 mars 2018 Mis à jour le 23 mars 2018

Entre rencontres officielles, échanges académiques et visites culturelles, retour sur le voyage de la délégation de la Faculté de Droit Canonique aux Emirats Arabes Unis qui a permis aux 48 participants de cerner les contours des traditions juridiques, civilistes ou religieuses du pays.

L'année 2018 est celle du Dialogue culturel franco-émirien et c'est aussi le premier voyage d'études du nouveau programme pédagogique "Questions interculturelles et interreligieuses: confrontation de Droits" de la Faculté de Droit Canonique.

Une semaine à la découverte de la politique religieuse des Emirats Arabes unis

Pendant une semaine la délégation de la faculté, composée d'étudiants et d'enseignants, a cerné peu à peu les contours de la politique religieuse des Emirats Arabes Unis qui allient Islam comme religion d'Etat et liberté de culte comme coexistence pacifique, en direction des populations résidant sur le territoire de la Fédération.

Les questions de la globalité ont été très présentes, 80% de la population des Emirats étant constituée de travailleurs résidents, et l'une des clés s'est révélée être le dialogue interculturel promu tant par les Universités comme la Sorbonne Abu Dhabi que par la politique muséographique comme celle promue par le musée du Louvre récemment inauguré.



Des marques d'ouverture au dialogue

Ludovic Danto, Doyen de la Faculté de Droit canonique, livre un premier retour de ce voyage.

"Les discours des officiels qui nous ont reçus - tel le Ministre de la Tolérance qui nous avait accordé son Haut Patronage - et ceux des universitaires - à l'exemple des enseignants de l'Université Zayed - se sont éclairés mutuellement et ont trouvé un écho dans les entretiens que nous avons eus avec différentes autorités religieuses, ainsi du Conseiller aux Affaires Religieuses du Gouvernement fédéral ou encore du Vicaire apostolique d'Arabie méridionale.

Nous sommes rentrés avec la conviction que les droits sacrés et civils peuvent travailler de concert pour le bien des peuples, mais que cela suppose que volonté politique - à l'exemple de celle du Sheikh Zayed, le Fondateur de la Fédération - et recherche universitaire - notamment en matière théologique et juridique mais encore au niveau des arts - puissent se rencontrer et être promues par les différents acteurs concernés auprès des populations et des croyants qui se mèlent et se cotoient quotidiennement, sans toutefois toujours se connaitre."

Sur 3 ans, ce programme ira aux Emirats Arabes Unis en 2018, à Rome en 2019 et à Jérusalem en 2020, faisant dialoguer droit canonique et autres droits. Les étudiants confrontant ainsi réalité juridique et sociale sur le terrain et enseignement reçu.