La Toussaint : une halloween lumineuse

Publié le 25 septembre 2018 Mis à jour le 26 octobre 2018

Fin octobre, deux fêtes se succèdent, Halloween et la Toussaint. De leurs origines à leur sens aujourd'hui, Gilles Drouin, directeur de l'Institut Supérieur de liturgie explique leurs liens.

3 jours de fêtes lumineuses

D’origine celtique, la fête Halloween, était la célébration du nouvel an, la fin des récoltes, le changement de saison et l’arrivée de l’hiver. Au XIXe siècle, elle s'implante au États-Unis avec les migrations, où elle a pris une coloration étrange, passablement macabre et la merchandisation qui s’en est suivie. Il n’est pas certain qu’au départ elle s’accompagnait de ces évocations du monde des esprits et des fantômes. Sous l’influence des papes missionnaires du VIIe siècle dont Grégoire le Grand, un effort de christianisation a été entrepris avec l’émergence très progressive dans le monde latin de la fête chrétienne de la Toussaint.

La Toussaint est une fête lumineuse. C'est la célébration, en fin d’année liturgique de tous ceux qui sont accueillis dans la lumière de Dieu, de tous les baptisés qui ont pris leur baptême au sérieux et qu’on appelle les saints. Il s'agit aussi d'une célébration de notre espoir commun d’être, en très grand nombre, un jour réunis dans la lumière de Dieu. L’horizon lumineux de la foi chrétienne.

 

Au XIe siècle, sous l’influence des moines clunisiens, la fête de Toussaint s’est comme dédoublée, en une sorte de diptyque : le 1er novembre comme mémoire de tous les saints, le 2 novembre comme mémoire des défunts.

Et la thématique mortuaire imprégnée au fil des siècles de la tonalité lumineuse de la fête chrétienne,a réactivé par là même certaines des structures anthropologiques héritées d’Haloween... Jusqu’à leur récupération commerciale actuelle.

Le Concile Vatican II a tenté de redonner une dominante lumineuse à ce diptyque, car en fait, l’espérance chrétienne est que les défunts, nos défunts partagent tous la compagnie lumineuse des saints !

Bonnes fêtes de la Toussaint !