• Culture scientifique et humanités,
  • Partenariats,
  • Recherche,

La mobilité internationale à l'ICP, une réalité aussi pour les enseignants-chercheurs

Publié le 23 janvier 2020 Mis à jour le 6 avril 2020

Si Eramus est bien connu des étudiants, la mobilité internationale fonctionne aussi pour les enseignants-chercheurs qui bénéficient de ce dispositif à l'ICP. Une mobilité qui facilite les échanges scientifiques : enseignements, colloques, publications. Exemple avec MariaLuisa Lucia Sergio de l'université Roma Tre.

La mobilité internationale

La mobilité internationale

Spécialiste des partis européens démocrates-chrétiens et de certaines personnalités telles qu’Alcide De Gasperi, dont elle a récemment publié le journal inédit des années 1930-1943, MariaLuisa Lucia Sergio a orienté ses recherches vers les thèmes du Concile Vatican II et de la transformation des relations politiques et diplomatiques de la Guerre froide à la Wende, la révolution pacifique de 1989-1990. Maître de conférences à l’université Roma Tre au Département de Sciences de l’Éducation, la chercheuse revient sur son choix de l'ICP pour sa mobilité enseignante :
 

Constituer une communauté scientifique internationale

J'ai choisi l’ICP principalement pour son prestige. J'ai souvent rencontré l'histoire de l'ICP au cours de mes études : il suffit de penser à la personnalité de Jean Daniélou ou bien à la contribution de Pierre Haubtmann dans l'élaboration de la constitution pastorale Gaudium et Spes. Grâce également à l'engagement de Laura Pettinaroli, maitre de conférence en histoire contemporaine, que je connais depuis longtemps, l'ICP est devenu un point de repère pour un réseau transnational d'historiens qui sont en train de renouveler leurs études sur des arguments inépuisables comme les pontificats de Pie XI et Pie XII d’après de nouveaux documents d'archives.

Les journées d'étude des 30 et 31 janvier, à l’ICP et à la Sorbonne sur Le Saint-Siège et les mutations de la souveraineté de la Seconde Guerre mondiale à la Guerre froide en sont l'illustration.


Partager des compétences pédagogiques

J'apprécie beaucoup le brainstorming qui se déroule dans cette communauté d'historiens, l'ouverture d'esprit et le partage d'idées et de connaissances qui animent ce genre de projets internationaux et j’en attends, comme par le passé, un échange très stimulant. En outre, l'ICP est renommée pour son environnement éducatif, pour l'attention dédiée au parcours de l'étudiant. J’enseigne à Rome dans un Département de Sciences de l'éducation qui partage ces valeurs, c’est pourquoi je suis sûre de progresser, au contact de l’ICP, dans mes compétences pédagogiques.


Explorer les fonds documentaires

J'ai profité de mon séjour pour bénéficier de la Bibliothèque Universitaire de Fels et également du Centre documentaire de l'Institut Supérieur de Pédagogie-Faculté d’Éducation dont les collections sont très riches et pertinentes pour mes travaux.
 

Photo : Laura Pettinaroli, MariaLuisa Lucia Sergio, Alexandra Testino-Zafiropoulos, responsable des Affaires internationales de la Faculté des Lettres