• Citoyenneté,
  • Culture,

Grand Débat National : Les étudiants de l'ICP rendent leur rapport

Publié le 27 mars 2019 Mis à jour le 23 avril 2019

Fruit de 4 soirées de réflexion autour des thèmes du Grand Débat National, les étudiants de la Faculté de Sciences Sociales et Économiques, ont rendu leur rapport.

Initiées par les étudiants, ces rencontres furent l'occasion pour les professeurs, les personnels de prendre part à cet événement national et de s'investir dans la politique.
À l’origine de cet engagement étudiant, l’espoir profond que les idées recueillies et les propos prononcés, aient une influence sur de prochaines décisions gouvernementales.
S’appuyant sur les 4 thèmes du grand débat national lancé en Janvier, les étudiants ont invité des spécialistes et Professeurs à contribuer au débat par leurs expertises.

Sur la Fiscalité et les Dépenses Publiques

Expert invité, Christophe de la Mardière, professeur de droit fiscal à l’Institut Catholique de Paris.

La première rencontre a réuni des étudiants de différentes facultés pour réfléchir au rôle de l’information dans la fiscalité et la compréhension des dépenses publiques.
IFI versus ISF, Sécurité sociale, Taxe carbone, retraite, les participants apportent un éclairage complet et des pistes concrètes de mises en œuvre.

Par exemple, « L’Etat devrait expliquer de quelle manière l’impôt est prélevé et comment fonctionnent les finances publiques, de manière élémentaire. » ;

Démocratie et citoyenneté

Expert Invité, Bernard Bourdin Professeur de science politiques à l’ICP
et Pierre Tcherkesoff, Professeur de droit privé à l’ICP

En abordant la question de la représentativité, des institutions, et de la participation à la vie politique, de la prise en compte des votes blancs, du changement du mode électoral, de l'organisation des conseils de citoyens, les participants ont été amenés à préconiser notamment une éducation à l’Union Européenne accompagnée d’une sensibilisation sur son rôle dans la vie citoyenne.

Les étudiants ont également abordé la question de l’immigration et de la citoyenneté. Ils soulignent tant la richesse du multiculturalisme que la question de la politique d’intégration et de régulation économique qui est soulevée.
Ils regrettent le manque d’unité et d’entente entre les citoyens.


L’organisation de l’État et des services publics

Avec M. Amson, professeur de Droit administratif de l’ICP

Privatisation et fonctionnement du service public, les étudiants ont croisé la notion d’intérêt général avec la question de la privatisation qui, quand elle est comprise des citoyens, peut servir l’intérêt général. Autre point, garantir un meilleur fonctionnement des services publics en réduisant les dépenses semble être une approche paradoxale aux yeux des étudiants.

Autour de l’Éducation, les étudiants soulignent les inégalités dans la performance entre l’enseignement privé et public dans l’apprentissage des fondamentaux. Lors des échanges, les étudiants ont proposé la création d’un tronc commun dans l’enseignement supérieur consistant à des cours d’éducation sexuelle et des cours de droit.

Enfin, la nécessité de tisser des liens entre l’éducation nationale et les entreprises pour encourager et favoriser l’insertion professionnelle, est un indicateur des sujets de préoccupations des jeunes.


La transition écologique

Avec Philippe Corruble, directeur du Master de Droit international et européen des affaires à l’ICP

Les citoyens doivent prendre connaissance de leurs capacités à faire bouger les lignes et à participer aux changements sociétaux. Les gouvernants doivent user de leur autorité pour forcer le changement lorsque c’est dans l’intérêt général.

Une volonté réelle des étudiants à la création d’une banque centrale de l’écologie pour financer la transition écologique.