• Citoyenneté,
  • Vie étudiante,
  • Vie du campus,

Covid-19 :  l’ICP crée un fonds de solidarité pour soutenir ses étudiants et ses enseignants, auquel chacun peut participer

Publié le 7 mai 2020 Mis à jour le 7 mai 2020

Pour leur venir en aide au plus vite et assurer sa mission de formation, l’ICP a créé un fonds de solidarité et appelle sa communauté de donateurs, d’alumni, de partenaires entreprises et d’amis à y contribuer.


La crise du Covid-19 a frappé l’ICP en pleine année universitaire. Du jour au lendemain, ses équipes se sont fortement mobilisées pour faire basculer l’ensemble des enseignements en cours à distance et garantir la continuité pédagogique. Une démarche complexe et exigeante, qui a aussi fait émerger les difficultés matérielles d’étudiants fragilisés par cette crise ou leur souffrance dans cette période d’isolement. Pour leur venir en aide au plus vite et assurer sa mission de formation, l’ICP a créé un fonds de solidarité et appelle sa communauté de donateurs, d’alumni, de partenaires entreprises et d’amis à y contribuer.
 

L’ICP a déployé ses cours en distanciel pour assurer la continuité des enseignements

Le campus de l’ICP est entièrement fermé depuis le 17 mars. Cours et examens sont assurés en distanciel, grâce aux efforts constants de ses équipes, de ses enseignants-chercheurs, et grâce à l’engagement de longue date de l’établissement en faveur du digital. En effet, voilà plus de 10 ans que l’ICP a initié sa transformation numérique, soucieux de rendre accessibles son campus et ses formations à tous les publics, notamment à ses étudiants en situation de handicap. Cet engagement fort a permis à l’établissement d’apporter une première réponse au confinement.
 

Les étudiants les moins favorisés, premiers fragilisés par la crise actuelle

En outre, l’ICP porte une attention particulière, en ce moment plus encore que d’habitude, aux étudiants les moins favorisés. Un questionnaire a été adressé à l’ensemble des étudiants pour recenser les situations les plus critique. Matériel manquant ou défectueux, des étudiants nous ont alertés sur leurs difficultés à suivre convenablement leurs cours. Autre constat, certains d’entre eux doivent assumer des charges financières non prévues : dépenses de transport, lorsqu’ils ont du quitter leur pays d’échange ou rentrer dans leur famille à l’étranger, mais aussi frais quotidiens (alimentation, loyer etc.) qu’ils ne peuvent plus acquitter lorsqu’ils ont perdu leur petit emploi. L’ICP les soutient pour faire face à cette crise aujourd’hui, et pour qu’elle ne les fragilise pas durablement.
 
Des donateurs et alumni se sont mobilisés dès fin mars pour alimenter le fonds de solidarité de l’ICP. Nous les en remercions très chaleureusement. Les premières bourses d’urgence ont été allouées aux étudiants les plus démunis. De nouvelles demandes continuent de nous parvenir, que nous sommes très heureux de pouvoir traiter grâce au soutien de nos mécènes très engagés pour l'égalité des chances.