• Culture,
  • Recherche,
  • Vie du campus,

Chrétiens d'Orient 2000 ans d'Histoire : exposition d'un Evangeliaire du 13e Siècle de l'ICP

Publié le 14 février 2018 Mis à jour le 16 février 2018

A l'occasion de l’exposition-évènement « Chrétiens d’Orient – 2000 ans d’Histoire » présentée musée des Beaux-Arts de Tourcoing du 22 février au 11 juin 2018. L’évangéliaire copte-arabe, conservé à la bibliothèque de Fels de l'ICP y sera exposé.

Après son succès à l’Institut du monde arabe à Paris, l’exposition-évènement Chrétiens d’Orient – 2000 ans d’Histoire, est présentée au MUba Eugène Leroy, musée des Beaux-Arts de Tourcoing du 22 février 2018 au 11 juin 2018.  Dans une scénographie inédite adaptée aux lieux et nourrie de nouveaux chefs d’oeuvres, l’exposition proposera une traversée de l’histoire religieuse, politique, culturelle et artistique des communautés chrétiennes, de l’Antiquité à nos jours.

Dans ce contexte, que l'’Evangéliaire copte-arabe, conservé à la bibliothèque de Fels de l'Institut Catholique de Paris , sera exposé. Visible dans la section de l’exposition consacrée aux langues et aux chants liturgiques, l'évangéliaire est ouvert au début de l’Evangile de Luc. Il s’agit du texte des quatre Evangiles en copte avec des gloses en caractères arabes.

Du XIIIe siècle à nos jours

Le manuscrit se distingue par sa très riche illustration (tempera sur fond d’or) qui s’étend sur dix-huit feuillets répartis dans tout l’ouvrage. On trouve le portrait en pleine page des quatre évangélistes suivi d’une scène ouvrant chaque Evangile ainsi que soixante-six scènes tirées du Nouveau Testament regroupées sur cinq doubles pages.

Le manuscrit a été copié en l’an « 966 de l’ère des martyrs » [soit l’année 1250] par Gabriel, moine-prêtre et futur Gabriel III, patriarche d’Alexandrie de 1268 à 1271, à qui l’on doit aussi le Ms 94 du Musée copte du Caire. Ces planches ont été reproduites à de nombreuses reprises : on en trouve des copies au British Museum (Ms oriental 425), à la British Library (Ms oriental 1316) comme en collection particulière (Ms Ghali, du nom de son commanditaire Sergios Ghali).
Dédié en 1666 à l’église Saint-Mercure (Abu Seifen) du Caire, il fut acheté en 1885 par Emile Amélineau, archéologue et égyptologue spécialiste des coptes, puis a rejoint les collections de la bibliothèque de l’Institut Catholique de Paris grâce à Mgr d’Hulst, son premier recteur.

Exposé à plusieurs reprises à l'International

Ce manuscrit exceptionnel a déjà fait l’objet de nombreux prêts en France comme à l’étranger :
-    en 1996 au Gustav-Lübcke-Museum (Hamm) pour l’exposition « Ägypten, Schätze aus dem Wüstensand : Kunst und Kultur der Christen am Nil »
-    en 2000 à l’Institut du Monde Arabe (Paris) pour l’exposition « L'art copte en Egypte : 2000 ans de christianisme » puis de nouveau en 2012 pour la refonte du musée de l’Institut du Monde Arabe
-    en 2004 au Metropolitan Museum of Art (New-York) pour l’exposition « Byzantium : Faith and Power (1261-1557) »

Sa restauration a été récompensée par le « Grand Prix Pèlerin du Patrimoine » en 1997.
Sa riche illustration a donné lieu à une exposition virtuelle en 2008 consultable à l’adresse suivante
Depuis janvier 2017, il est consultable dans son intégralité sur la bibliothèque numérique de l’ICP.