Master HISTOIRE, spécialité : Société, politique et religion

Informations générales

Nature de la formation
Diplôme d’État
Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Durée de la formation
4 semestres
Lieu(x) de formation
Paris
Stages
Oui En savoir plus
Séjour à l’étranger
Séjour possible 
Frais d’inscription
de 4 220 € à 2 060 € par an
En savoir plus
Accessible en
Modalités
Langues d'enseignement
français
Et après ?
Domaine :
Sciences humaines et sociales
Mention :
Histoire
Parcours :
Sociétés - politique et religion



Parce qu’il n’est pas de bon historien sans expérience de la recherche, le master d’histoire consiste en une initiation au travail sur sources d’archives. Il a pour objectif la production en deux ans d’un mémoire d’une centaine de pages apportant une contribution neuve à la connaissance historique sur un sujet original choisi par l’étudiant lui-même. Les conclusions de cette recherche peuvent ensuite faire l’objet d’une publication, sous forme condensée, dans une revue scientifique.

Le master d’histoire de l’ICP s’adresse aux étudiants qui veulent s’orienter ensuite vers la recherche ou l’enseignement, mais aussi vers d’autres métiers pour lesquels la connaissance de l’histoire est indispensable ou souhaitable. La formation proposée inclut à cette fin des enseignements initiant les étudiants à d’autres disciplines ainsi que des ateliers et un stage préparant à la vie professionnelle.

Objectifs

Au stade du master, l’étudiant se spécialise dans l’une des quatre périodes de l’histoire : Antiquité, Moyen-Âge, époque moderne, période contemporaine.

Il choisit un directeur de recherche qui, durant les deux années du master, l’aide à organiser sa recherche, l’accompagne dans l’interprétation des sources, le conseille dans la rédaction de son mémoire.

Il suit en parallèle des séminaires et enseignements qui lui permettent d’acquérir les connaissances historiques, méthodologiques et linguistiques nécessaires au bon aboutissement de ses recherches. Ces séminaires sont l’occasion d’un partage d’expérience entre étudiants.

Le diplôme est délivré après validation du mémoire par un jury de spécialistes et calcul des résultats obtenus dans les divers enseignements au cours des quatre semestres d’études.

Spécificités

Disposant en son sein des meilleurs spécialistes en ces matières, le département d’histoire de l'ICP propose à ses étudiants de master d’effectuer leurs recherches dans quelques domaines privilégiés.

  • En histoire antique et médiévale : Religion, politique et pratiques artistiques.
  • En histoire moderne : Relations internationales et espaces maritimes ; Marine, économie et société.
  • En histoire contemporaine : Acteurs politiques et opinion publique au XIXè siècle ; Problèmes nationaux, transnationaux et internationaux au XXè siècle ; Économies de guerre, reconstruction et crises de 1929 à nos jours.
  • En histoire religieuse : Questions missionnaires ; Églises et religions en France au XXè siècle.
Il est par ailleurs proposé un cursus personnalisé aux étudiants ayant un projet spécifique de recherche n’entrant pas dans ces domaines.

Une attention particulière est apportée à la formation concrète à l’expression écrite et orale en matière de diffusion du savoir historique à un large public.

International

Un semestre d’études à l’étranger, en lien avec le sujet du mémoire (université reconnue dans le domaine de spécialité, consultation des sources), est proposé au premier semestre de la deuxième année.

Stages

Un stage de 70h obligatoire doit être effectué au deuxième semestre du Master I.

Séjour à l’étranger

Un semestre d’étude à l’étranger, dans une destination en lien avec le sujet du mémoire (Université reconnue dans le domaine de spécialité, consultation des sources), est proposé à chaque étudiant et doit être effectué au premier semestre du M2.

Partenariats

Partenariats laboratoires

Pôles de recherche de l'ICP "Langues, cultures, histoire et éducation" et "Ethique, morale et institutions"

Partenariats établissements

Université de Poitiers

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Formation(s) requise(s)

Le Master d’Histoire est la suite normale de la licence d’histoire.
Il est également ouvert, sous réserve, aux étudiants titulaires de diplômes de même niveau dans d’autres sciences humaines.

Il s’adresse à ceux qui veulent faire carrière dans la recherche et l’enseignement, exercer des métiers pour lesquels la connaissance de l’histoire est indispensable ou souhaitable (en particulier dans l’édition, le journalisme, les métiers du patrimoine, du tourisme et de la culture) ou se présenter aux concours administratifs de la fonction publique.

Il est également ouvert à toute personne qui, parallèlement à sa carrière professionnelle ou à son issue, souhaite s’investir dans la recherche en histoire pour un accomplissement personnel ou en vue de publications érudites.

Modalités

Temps plein

Conditions d'admission

En première année (M1)

Être titulaire de la licence d’histoire.
Une équivalence peut être reconnue pour d’autres diplômes ou disciplines.

Admission sur dossier et après entretien.

En deuxième année (M2)

Après validation de la première année pour les étudiants de l’ICP.

Admission directe possible, sur dossier et après entretien, pour les étudiants d’autres universités ayant validé leur première année de master, ou son équivalent.

Inscription

Les étudiants souhaitant s'inscrire en Master 1 et Master 2 Histoire, doivent contacter préalablement le secrétariat de la Faculté.

Il choisit ensuite un directeur de mémoire pour convenir avec lui d’un sujet ou d’une thème de recherche.

Frais d’inscription

de 4 220 € à 2 060 € par an

Pour s'adapter aux possibilités de chacun les droits d'inscription sont progressifs (5 tranches tarifaires en fonction des revenus bruts du foyer fiscal de la famille)
Plus d'informations sur notre page dédiée...

Mémoire de recherche
Lors de son admission, l’étudiant choisit un directeur de mémoire et détermine avec lui le sujet précis de sa recherche. En début d’année, celui-ci établit avec lui un échéancier personnalisé fixant les étapes de son travail et les objectifs qu’il doit atteindre à la fin de chaque semestre.

Séminaires

Chaque étudiant participe à deux séminaires fondamentaux qu’il choisit dans deux des quatre périodes de l’histoire : Antiquité, Moyen-Âge, époque moderne, période contemporaine. Au sein de ces séminaires, il s’initie aux méthodes de recherche spécifiques à sa période et au thème de son mémoire, est informé des contributions scientifiques les plus récentes dans le champ de l’histoire concerné, partage son expérience avec les étudiants travaillant sur des sujets proches du sien, et approfondit ses connaissances sur la période.

Il suit en outre un séminaire d’ouverture, dont l’objectif est d’élargir sa culture générale, et qu’il choisit librement au sein des masters de la Faculté (langues, lettres, histoire de l’art)

Méthodologie et outils numériques
Fondés sur des exercices pratiques réalisés en petits groupes et à la maison, les enseignements de méthodologie permettent un suivi personnalisé axé sur la maîtrise des outils numériques et de l’expression écrite et orale. Une attention particulière est accordée à l’épistémologie.

Valorisation de la recherche et orientation professionnelle
Les étudiants sont entraînés à l’expression scientifique écrite (animation d’un carnet de recherche aux trois premiers semestres : comptes-rendus de colloque, d’ouvrage, d’exposition, etc.) et orale (intervention à la journée d’étude des étudiants du master au quatrième semestre).
Des ateliers d’information sur les métiers permettent un dialogue avec les représentants de diverses professions vers lesquelles ils peuvent s’orienter. Au deuxième semestre de la première année, ils suivent un stage permettant d’acquérir une brève expérience professionnelle.

Langues et expérience internationale
Une seconde langue est choisie parmi les langues anciennes dont la connaissance est nécessaire à ses travaux (latin, grec, hébreu, etc.) et parmi les principales langues vivantes (allemand, espagnol, italien, etc.). Ces enseignements sont spécifiquement conçus pour les étudiants de master. Un séjour d’étude à l’étranger est proposé au premier semestre de la deuxième année.

Modalités d'évaluation

Les compétences acquises dans chaque enseignement et séminaire font l’objet d’une évaluation spécifique qui donne lieu à l’attribution d’une note et de crédits transférables dans le cadre du système européen d’enseignement supérieur (ECTS / SETC).

Le mémoire (de 100 à 150 pages) est soumis à une double correction et validé en fin de deuxième année lors d’une soutenance orale face à un jury composé du directeur de mémoire et d’un universitaire spécialiste du sujet traité. L’obtention du diplôme est soumise à la validation du mémoire et à la note obtenue dans l’ensemble des séminaires et enseignements.

Année post-bac de sortie
Bac + 5

Compétences visées

Le travail de recherche et la rédaction du mémoire nécessitent et développent nombre de qualités foncières et de compétences pratiques :
• Capacité à organiser son temps, à se fixer des objectifs immédiats et à long terme, à développer de manière autonome un projet personnel sur une longue durée
• Compétences théoriques et pratiques en matière de recherche bibliographique et documentaire, d’analyse de données et d’exploitation de sources d’information les plus diverses, en français et en langues étrangères
• Esprit critique, d’analyse et de synthèse, goût pour l’investigation, curiosité intellectuelle
• Aptitude à raisonner sur des cas concrets, à formuler des hypothèses et à les valider ou à les infirmer, à développer une argumentation fondée sur des faits, à articuler des concepts complexes
• Aptitude à la composition et à la rédaction de documents, rapports, conformément à des normes rigoureuses, maîtrise informatique

Les diplômés ont acquis un esprit historique qui se manifeste par des connaissances spécifiques :
• Culture générale étendue et connaissances solides dans les diverses sciences humaines connexes à l’histoire
• Aptitude à mobiliser des savoirs variés pour mener une réflexion théorique ou pratique
• Esprit scientifique, rigueur, prudence et objectivité dans le jugement, attachement à la recherche de la vérité, capacité à remettre en cause les idées reçues
• Capacité à appréhender les problèmes, à s’extraire de l’immédiat et du quotidien
• Faculté d’adaptation, ouverture d’esprit, compréhension des autres cultures, capacité à confronter sereinement les points de vue

Débouchés professionnels

• Recherche : poursuite des études en doctorat, carrière de chercheur ou d’enseignant-chercheur dans les établissements publics ou privés
• Enseignement : préparation des concours de recrutement de l’enseignement secondaire (CAPES/CAFEP, agrégation), professorat en collège, lycée, classe préparatoire
• Concours administratifs : notamment ceux de la fonction publique d’État et de la fonction publique territoriale
• Métiers de la culture et de la documentation : bibliothèques, archives, musées, tourisme culturel
• Métiers de l’édition
• Journalisme, médias et communication