Master Affaires Publiques (nationales et européennes) (M1)

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Stages
Oui En savoir plus
Frais d’inscription
M1 : De 5 780 € à 3 620 € par an (tarifs 2017-2018)
En savoir plus
Accessible en
Modalités
Et après ?
Domaine :
Droit-économie-gestion
Mention :
Sciences Economiques et Sociales
Parcours :
Affaires publiques (nationales et européennes)


Ce master permet à des étudiants autonomes et motivés par les carrières de l’action publique et du conseil de se former concrètement aux fonctions professionnelles de participation à la décision politique et à l’action collective.

Les étudiants des promotions précédentes ont valorisé cette formation à la fois dans le champ public (assistants parlementaires, exécutifs des collectivités locales), dans le champ associatif (ONG, associations professionnelles), mais également auprès des entreprises (médias et cabinets de lobbying ou de conseil à Paris et Bruxelles notamment).

Cette formation conduit également aux concours de catégorie A de la fonction publique nationale.

Spécificités

Une solide culture générale est nécessaire pour réussir dans ce cursus. Une formation dans le champ juridique ou économique constitue un avantage, de même qu’un bon niveau d’anglais.

Pré-rentrée de remise à niveau :
- Notions fondamentales de philosophie politique
- Notions fondamentales d'économie
- Notions fondamentales de droit public

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Modalités

Temps plein

Conditions d'admission

Bac +3

Une solide culture générale est nécessaire pour réussir dans ce cursus. Une formation dans le champ juridique ou économique constitue un avantage, de même qu’un bon niveau d’anglais.

Pré-rentrée de remise à niveau :
- Notions fondamentales de philosophie politique
- Notions fondamentales d'économie
- Notions fondamentales de droit public

Frais d’inscription

M1 : De 5 780 € à 3 620 € par an (tarifs 2017-2018)

L'ICP adapte ses tarifs aux situations de ressources de chacun.

Compétences visées

  • connaissance des grands enjeux politiques et économiques du monde contemporain
  • maîtrise des mécanismes décisionnels de la gouvernance politique et institutionnelle, à l’échelle nationale, européenne et internationale
  • connaissance du management dans le monde de l’entreprise

Débouchés professionnels

Les diplômés occupent des postes dans les secteurs publics (assistant parlementaire, exécutif des collectivités locales, recrutements contractuels dans les ministères, notamment le Quai d’Orsay et Bercy…), associatif (projets de co-développement humanitaire) ou privé (cabinets de lobbying ou de conseil en affaires publiques, à Paris et Bruxelles). D’autres ont privilégié un parcours dans les médias.

Avec une prépa concours insérée en tant qu’option dans le programme du master 2, les étudiants peuvent cumuler un master et une insertion professionnelle dans la fonction publique française la même année.