Licence canonique (Master de théologie) en Théologie

Informations générales

Nature de la formation
Diplôme canonique / ecclésiastique
Niveau de recrutement
Bac + 5
Conditions d'admission
Durée de la formation
4 semestres
Lieu(x) de formation
Paris
Stages
Non
Frais d’inscription
De 3 490 à 1 550 € par an
En savoir plus
Accessible en
Modalités
Langues d'enseignement
Français
Et après ?

Le cursus de Licence canonique de théologie forme les étudiants qui se destinent en priorité à des missions d’enseignement ou de recherche en théologie.

Ils y développent leur maîtrise d’un ensemble de savoirs et de méthodes de recherche leur permettant de s’orienter dans les divers corpus théologiques afin de produire un discours personnellement assumé dans la tradition catholique.

Objectifs

Le deuxième cycle de théologie conduit à la licence canonique de théologie, couramment appelée master de théologie. Moyennant un parcours renforcé dans une des onze spécialités et une ouverture interdisciplinaire en Écriture sainte, théologie, philosophie et sciences humaines, les enseignements initient les étudiants à maîtriser un ensemble complexe de savoirs et de méthodes de recherche, pour s’orienter dans les divers corpus théologiques et produire un discours personnellement assumé dans la tradition catholique. Le M2 conduit à la rédaction d’un mémoire.

Les onze spécialités sont proposées par quatre départements et cinq instituts au sein de la faculté.

Spécificités

Le deuxième cycle de théologie, en deux ans, est construit autour de onze spécialités :

  • Écriture Sainte
  • Théologie patristique
  • Histoire de l’Église
  • Théologie dogmatique et fondamentale
  • Théologie morale
  • Théologie de la spiritualité
  • Liturgie et théologie sacramentaire
  • Théologie catéchétique et pratique
  • Théologie des arts
  • études oecuméniques
  • Missiologie, théologie des religions, dialogue
Celles-ci sont proposées par quatre départements - Écriture Sainte ; Patristique et histoire ecclésiastique ; Théologie dogmatique et fondamentale ; Théologie morale et spirituelle

et cinq instituts - Institut Supérieur de Liturgie (ISL) ; Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique (ISPC) ; Institut Supérieur de Théologie des Arts (ISTA) ; Institut Supérieur d’Études OEcuméniques (ISEO) ; Institut de Science et de Théologie des Religions (ISTR)

Chacun d’entre eux, fort de plusieurs décennies d’existence, est reconnu pour la qualité de son enseignement et de sa recherche, grâce à la présence d’enseignants-chercheurs, docteurs en théologie, professeurs, maîtres de conférence, tous experts de leur discipline.
Ils offrent ainsi une formation d’excellence, avec une diversité unique dans le monde de l’enseignement théologique.

International

Le premier semestre peut se passer à l’étranger selon les accords d’échanges internationaux de la Faculté (EBAF, Boston, Bangalore, etc.).

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 5


Formation(s) requise(s)

Etre titulaire d’un Baccalauréat canonique de théologie avec mention BIEN (Cum laude probatus).
Candidats non titulaires du Baccalauréat canonique de théologie ou l’ayant obtenu avec une mention insuffisante : admission dérogatoire possible en vertu du principe de valorisation des acquis del’expérience antérieure, et sous condition de succès à la fin de la première année.

Modalités

Temps plein

Conditions d'admission

Nous vous invitons à contacter le secrétariat de l'organisme ou du département de 2e cycle du Theologicum concerné.

Les clercs ou religieux(ses) ne peuvent être inscrits qu’avec l' accord écrit de leur Ordinaire ou Supérieur(e), où est explicité le projet de formation relatif à la mission d'études.

Chaque candidat rencontre l’un des membres de la direction du cycle pour établir le contrat d’études et pour la délivrance de l’autorisation d’inscription. L’inscription dans le cursus choisi n’est confirmée qu’à l’issue d’un entretien avec le responsable de la spécialité.
L’admission définitive est soumise à la Commission des Licences canoniques de la Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses, dont la décision est souveraine.

Inscription

contacter l'organisme concerné : voir la liste des coordonnées dans la colonne de droite ci-contre.

Frais d’inscription

De 3 490 à 1 550 € par an

Spécialisations proposées :

  • Écriture Sainte
  • Théologie patristique
  • Histoire de l’Église
  • Théologie dogmatique et fondamentale
  • Théologie morale
  • Théologie de la spiritualité
  • Liturgie et théologie sacramentaire
  • Théologie catéchétique et pratique
  • Théologie des arts
  • études oecuméniques
  • Missiologie, théologie des religions, dialogue
La 1re année est articulée autour de plusieurs axes :

Bases de la recherche appliquée en théologie, fondements et outils de la réflexion
théologique.
Les onze spécialités offrent un panel d’enseignements distincts donnés sous forme de :
• séminaires
• cours
• sessions
• laboratoires
• tutorat
• cours de langues bibliques, anciennes et modernes
• conférences de méthode
• colloques et journées d’études.

Chaque spécialité requiert la participation à des ateliers et cours spécifiques.
Les séminaires de théologie (qui abordent des problématiques plus générales)
sont une opportunité pour les étudiants de participer activement et de s'initier à la
rechereche.

Les ateliers (orientés vers les méthodes et problématiques spécifiques des différentes
spécialités) sont des lieux de confrontation des travaux des étudiants ; la lecture en
groupe des travaux de chacun forme une véritable école d'éxegèse par la pratique.

L’année de M1 se conclut par la soutenance d’un mémoire de M1 (25 à 30 pages) qui
permet à l’étudiant de définir et d’initier la rédaction du mémoire final.

La 2de année comprend :
• un ou deux séminaires de recherche ;
• des cours de théologie ;
• les ateliers de spécialité qui forment à la recherche, à l’élaboration d’un enseignement, à la rédaction du mémoire ;
• le travail de fin d’études, adapté en fonction de l’orientation choisie, et préparé sous la direction d’un enseignant. L’étudiant doit faire ses preuves dans la production d’un discours en théologie personnellement assumé dans la tradition catholique, ce qui le conduit à la rédaction d’un mémoire de 80 à 100 pages. Il donne lieu à une soutenance publique.

Le premier semestre peut se passer à l’étranger selon les accords d’échanges internationaux de la faculté (EBAF à Jérusalem, Boston, Bangalore, etc.).
Pour les 2 années, l’étudiant bénéficie de :
• cours optionnels sans validation qui sont déterminés en concertation avec le directeur lors de la mise au point du contrat d’études
• compléments méthodologiques qui accompagnent l’étudiant au cours de l’année
• colloques et journées d’études des différents centres de recherche spécialisés du Theologicum
• la vie de la communauté étudiante avec des propositions de rencontres, de temps
forts et de visites organisées par le bureau des élèves

Trois organismes, l’ISPC, l’ISTA et l’ISL proposent une modalité d’enseignement en alternance offrant à un public plus large (actifs, personnes éloignées, etc.) l’opportunité de venir suivre une formation selon un rythme adapté leur vie professionnelle.

Modalités d'évaluation

Le grade de «Licence canonique de théologie» est attribué par le «Jury des Licences canoniques du Theologicum – Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses», après examen de l’ensemble du dossier du candidat et du mémoire soutenu.
Ce jury se réunit en trois sessions par an (juillet, novembre et février) sous la présidence du Doyen de la Faculté et décide de la mention attribuée au diplôme. Celle-ci ne correspond pas à une moyenne des notes, mais à une évaluation globale du dossier de l’étudiant et du mémoire, celui-ci ayant une place prépondérante.

Année post-bac de sortie
Bac + 5

Compétences visées

- Avoir acquis la capacité à maîtriser un ensemble relativement complexe de savoirs et de méthodes de recherche.

- Organiser l’investigation méthodique des sources de sa recherche et en présenter les résultats selon une argumentation cohérente.

- Développer une capacité d’enseignement, de formation, d’expertise dans une discipline spécifique de la théologie.

- Être rendu apte à devenir un acteur compétent au sein des nombreux services de l’Église et pour la société.

Poursuites d'études

• poursuite en Doctorat pour se consacrer à la recherche
• approfondissement personnel ou professionnel (ressources humaines, éthique, dialogue, patrimoine,santé, etc.)