Discours d'une ancienne de la licence DPSP

Marie Picut diplômée de la licence mention Droit, parcours Droit Public et Science Politique a partagé son émouvant discours avec nous, elle revient sur son expérience au sein de l'ICP.

Monsieur le Vice-recteur, Monsieur le Doyen, Mesdames et Messieurs les Professeurs,  Mesdames, Messieurs, Chers camarades de promotion,

L’occasion m’est donnée aujourd’hui de revenir sur nos trois précédentes années passées à l’Institut Catholique de Paris. Il n’aura fallu que quelques mois à ceux qui ont quitté cet établissement se rendre compte de la chance que nous avons eue ces trois dernières années. En effet, après de nombreux dossiers de candidatures envoyés et l’attente fébrile de résultats, et notre acceptation, nous avons découvert qu’il existait un autre monde universitaire à l’extérieur du VIème arrondissement, au-delà du jardin du Luxembourg.

Certains parmi nous ont découvert, ou redécouvert l’autre côté du périphérique, la province (ou plutôt devrais-je dire les régions), voire même l’étranger pour les plus téméraires. Cette découverte s’est accompagnée d’autres, bien moins réjouissantes. Certains ont expérimenté les marches d’amphithéâtre faute de places, d’autres des bâtiments bien trop chauffés ou pas assez, sans oublier les journées complètes de rattrapages de cours le samedi, les galops sans copies, les fiches de TD trop chères à imprimer, ou bien l’attente d’un professeur une ou deux heures sans nouvelles… Malgré notre « esprit grand ouvert sur le Monde » c’est dans ces moments-là, que la licence droit sciences politiques s’est rappelée à notre bon souvenir. A travers ces vicissitudes et ces aléas propres aux universités publiques, la différence n’est que trop flagrante. Nous avons passé ces trois années dans un cadre d’exception, où nous ont été dispensés des enseignements de qualité, entourés d’une équipe pédagogique efficace. Certains d’entre nous ont même tellement aimé cette « maison » qu’ils ont décidé d’y continuer leurs études au moins une année de plus.

Je parle de « maison » et le choix de ce vocabulaire n’est pas anodin. Poursuivant mes études à la Sorbonne, la plupart de mes professeurs ont tendance à nous parler de ces lieux, non sans fierté, comme « Cette maison ». Toutefois, pour moi c’est à l’Institut Catholique de Paris que le terme de « maison » prend tout son sens. Je constate néanmoins que les lieux semblent avoir bien changé depuis notre départ. Peut-être que notre seul regret est celui de ne pas avoir pu profiter des modernisations qui verront le jour grâce aux travaux qui ont lieu en ce moment même. Hélas nous aurons certainement terminé nos études lorsque le projet « Campus 2018 » aboutira.

Je ne m’éterniserai pas plus. C’est donc au nom de toute ma promotion, des présents comme des absents, que je remercie chaleureusement notre directeur de licence, nos directeurs d’études, nos professeurs ainsi que notre coordinatrice pédagogique pour ces trois années de licence. Enfin, je remercie mes camarades de promotion pour la confiance qu’ils m’ont accordée l’année dernière en tant que déléguée et leur présente pour l’avenir mes vœux de réussite universitaire ainsi que professionnelle.

Marie Picut

En savoir plus sur la licence mention Droit, parcours Droit Public et Science Politique