• Transformation de l'ICP,
  • Vie du campus,

Second mandat pour Mgr Philippe Bordeyne

Publié le 15 mai 2017 Mis à jour le 19 septembre 2017

À quelques semaines de l’inauguration du nouveau campus, l’assemblée des Évêques fondateurs et le conseil d’université de l’ICP renouvellent leur confiance à Mgr Philippe Bordeyne. Nommé Recteur pour un second mandat qui débutera le 1er septembre, il aura pour mission de poursuivre le développement de l’ICP.

Depuis septembre 2011, le Recteur Bordeyne a donné un nouvel élan à l’ensemble de la communauté universitaire, insufflant une dynamique d’ouverture et d’innovation. Baptisé Campus 2018, le projet universitaire qui marquera son premier mandat s’est articulé autour de 4 axes fondamentaux : la Recherche, l’innovation pour élargir l’offre de formation, l’international, la modernisation du campus au service de l’expérience étudiante.

Reconnaissance de l’Unité de Recherche et qualification d’EESPIG

En juillet 2014, l’Unité de Recherche Religion, Culture et Société de l’ICP a été labellisée par le MENESR en tant qu’équipe qualifiée pour accueillir ses 280 doctorants (EA 7403), ce qui leur ouvre la possibilité d’une diplomation d’État. Son cœur de compétence porte sur l’analyse des textes philosophiques et religieux dans leur relation aux questions majeures de notre époque, en faisant appel aux méthodes linguistiques, littéraires et des sciences humaines et sociales. Récente contribution de l’UR, la création en 2016 de la Chaire Bien Commun vise à stimuler l’interface entre la recherche universitaire, l’entreprise et le monde politique.

L'Institut Catholique de Paris a par ailleurs reçu en décembre 2015 la qualification d’établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG ), qui reconnaît sa contribution aux missions de service public de l’enseignement supérieur. Le Président Emmanuel Macron, répondant à l’interpellation de l’UDESCA à tous les candidats, s’est accordé pour donner aux établissements de l’UDESCA une capacité d'initiative dans l'ouverture de filières nouvelles, de formations diplômantes, dès lors qu'elles sont socialement utiles et complémentaires de l'offre existante. Il accepte le principe d'une concurrence positive, véritable stimulus pour l'université publique.

L’innovation au service des formations

La pluridisciplinarité des enseignements de l’ICP permet de déployer une offre de formation innovante à forte valeur ajoutée, fruit du travail collaboratif entre les six facultés et les écoles associées de l’ICP. Ainsi, durant ce premier mandat de six ans, 3 nouvelles licences de haut niveau ont enrichi l’offre de formation : Licence Humanités, Licence Information et Communication, et deux parcours de Licence en Langues étrangères appliquées (LEA). Elles marquent la volonté qu’a l’ICP de mobiliser les langues, les ateliers d’écriture, les sciences humaines et sociales pour former des diplômés aptes à penser la complexité et à communiquer avec autrui dans la diversité des cultures. Ces propositions s’ajoutent aux doubles licences qui font la réputation de l’ICP. Au niveau Master, les réalisations concernent l’ouverture à l’alternance de ses formations en Ressources Humaines et de l’Action Educative Internationale.

Fidèle à une certaine vision de l’excellence, les parcours d’études ont été enrichis notamment par la création d’un pôle langues et d’un parcours de pré-professionnalisation (Habitus) permettant aux étudiants de valoriser leur engagement dans des activités hors-cursus. Le taux de primo-insertion des diplômés 2014/2015 (92% au 1er décembre 2016), particulièrement élevé pour les SHS, démontre la pertinence et l’efficacité des dispositifs mis en place.

En 2013, l’ICP s’est doté d’un Atelier du Numérique, un Digital Humanities & Learning Lab dédié à l’innovation et à l’usage du numérique, levier de dynamisation des pratiques éducatives et de diffusion du savoir. Il offre aux enseignants un lieu de formation, d’échange et de développement de nouvelles pédagogies intégrant le numérique. Il constitue aussi pour l’ICP un levier opérationnel pour le développement de MOOCs. Depuis la création de l’ADN, près de 17 000 apprenants ont suivi le MOCC La loi des hommes et la loi de Dieu ou celui sur la Géopolitique de la Chine.
 

L’accélération du développement international

S’appuyant sur la valorisation de son offre de formation au niveau Licence, l’ICP a développé ses échanges avec des universités du monde entier. 50 nouveaux accords ont été signés durant les 5 dernières années avec des universités de haut niveau, offrant de nouvelles possibilités d’échanges d’enseignants et de mobilité étudiante à l’étranger. Le développement international est également marqué par des conventions de recherche, dernière en date la convention avec l’Université Al-Azhar du Caire qui se concrétise par des séminaires doctoraux dédiés à l’analyse scientifique des textes littéraires et religieux. Il concerne également les accords de diplomation comme celui qui permet aux étudiants de l’ICP d’obtenir un Master Conception et organisation des évènements culturels et touristiques de l’Université Saint Joseph de Beyrouth en plus de leur diplôme français. D’autres accords de double diplomation, en cours d’élaboration, verront le jour dans le prochain mandat.
 

Politiques santé et sociale responsables

L’ICP offre à ses 10 000 étudiants un campus historique hors du commun, où plus de 25 associations étudiantes permettent à chacun de déployer ses talents dans des activités sportives, musicales, culturelles, artistiques, spirituelles, de communication ou de solidarité. Afin de promouvoir une qualité de vie pour tous, l’ICP a impulsé des actions de campus responsable qui portent sur une politique de santé globale illustrée par la création d’une infirmerie, le recrutement d’un infirmier, l’ouverture d’un espace d’écoute et d’accueil psychologique en partenariat avec l’Ecole de Psychologues Praticiens de l’ICP. Une attention particulière est aussi donnée à l’accueil des étudiants en situation de handicap. La compétence de l’ICP dans ce domaine est reconnue, 20 étudiants hier, ils sont aujourd’hui 60 ayant déclaré un handicap lors de leur inscription dans un cursus.

Le Plateau_Recteur_BordeyneProchaine étape structurante, l’achèvement d’un programme de travaux hors normes, conduit sur un campus en pleine activité. Dès septembre, les étudiants franchiront la nouvelle entrée percée sur la rue de Vaugirard. Ils bénéficieront d’espaces entièrement rénovés et totalement accessibles, conçus pour la mise en œuvre des dispositifs pédagogiques les plus modernes. Le projet, confié à Jean-Marie Duthilleul, architecte expert dans la rénovation des espaces patrimoniaux et la création de nouveaux campus, sera inauguré à la rentrée universitaire 2017.

Dès 2012, la gouvernance de l’ICP faisait le choix d’investir pleinement le site historique de son campus au cœur de Paris, avec trois priorités pour construire l’avenir : réorganiser les espaces immobiliers autour de la Maison des Carmes ; investir dans une recherche pluridisciplinaire de haut niveau ouverte à l’international ; faire évoluer ses pédagogies à l’heure du numérique pour accroître l’agilité et la créativité de ses futurs diplômés. Il reviendra au Recteur Bordeyne et à l’ensemble de la communauté universitaire de déployer ces nouveaux atouts au cours du prochain mandat.