L’emploi des personnes handicapées : un marqueur pour notre société

Publié le 30 novembre 2016 Mis à jour le 7 juin 2017

Parlons Diversités - L'éclairage de nos experts. Christian Dexemple analyse et décrypte l'actualité du fait religieux en entreprise.

La 20e Semaine de l'emploi des personnes handicapées vient de s’achever avec un constat amer : selon les chiffres de l’Association des paralysés de France (APF), le chômage des personnes handicapées continue de progresser «à un rythme supérieur» à celui de la population valide. De la fin 2011 à la fin 2015, il a augmenté de 65%.

12 millions de Français en situation de handicap


Selon les Maisons Départementales des Personnes Handicapées. Ils font face à de multiples obstacles à l'inclusion sur de nombreux aspects essentiels de la société. Et pourtant le droit de tous à participer à la vie publique et économique est une condition essentielle à une démocratie active, ouverte et pour réduire les inégalités au sein de la société.

Les chiffres

Au cours de sa vie, 1 personne sur 2 sera confrontée à une situation de handicap de manière ponctuelle ou définitive.

80% des handicaps sont invisibles.
Le fauteuil roulant, emblématique du handicap, ne concerne que 2% des situations, et les déficiences sensorielles (surdité, mal voyance,...), seulement 4%. En revanche, 45% des handicaps sont liés à des maladies invalidantes telles que les allergies, l'asthme, le diabète, les cancers ou les troubles musculosquelettiques, et 20% à des troubles psychiques (autisme, schizophrénie, etc.)

À fin juin, 480 000 demandeurs d'emploi handicapés étaient inscrits à Pôle Emploi (+2,3% par rapport à juin 2015), soit 8,6% de l'ensemble des demandeurs d'emploi (petite activité comprise), selon l'Agefiph (Association pour la gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées).

Leur taux de chômage est de 18%, presque le double des personnes valides (10%). La durée moyenne d'inscription au chômage pour les demandeurs d'emploi handicapés dépasse les 800 jours, 200 jours de plus que l'ensemble des inscrits. Par ailleurs, les personnes handicapées sont en moyenne plus âgées et moins qualifiées que l'ensemble des demandeurs d'emploi.

Des clichés et des résistances encore à vaincre


La loi du 10 juillet 1987, renforcée par celle du 11 février 2005, oblige les entreprises de 20 salariés et plus à employer 6% au moins de personnes handicapées. En 2014, l'action de l'Agefiph et de ses partenaires a permis d'insérer 74 795 personnes handicapées dans l'emploi (+1,3% par rapport à 2013), d'en maintenir 17 883 autres dans l'emploi (+ 6% par rapport à 2013) et d'en faire entrer 65 000 en formation.

Côté entreprise, le label Diversité est le témoignage de leur engagement en matière de prévention des discriminations, d’égalité des chances et de promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines. Et pourtant, les mentalités n'évoluent pas encore assez vite. En cause, entre autres, une résistance des clichés et des représentations sur la compétence des personnes en situation de handicap.

Se former à l'ICP pour adapter son management


Que dit la réglementation ? Que proposent concrètement les entreprises ? Comment mettre en place une réelle politique diversité ?

Le Certificat Management des Diversités de l’ICP permet d'accompagner les dirigeants et responsables d'équipes multiculturelles, proposant des réponses concrètes et des outils opérationnels pour traiter les questions qui se posent en matière de gestion de la diversité dans le monde professionnel.

Des séminaires thématiques de 2 jours, pour des réponses concrètes et des outils opérationnels.

Formation portée par l'Institut de Science et de théologie des religions, spécialistes reconnu depuis 50 ans du dialogue interreligieux (Theologicum).

Christian Dexemple
Responsable du Certificat Management des Diversités


 
illustration : Fotolia - Photographee.eu