• Culture scientifique et humanités,

Comprendre les bouleversements du XXIe siècle : la place de l'Asie

Publié le 21 février 2017 Mis à jour le 21 février 2017

Mieux connaître les grandes cultures d’Asie pour participer activement à un monde globalisé. L’éclairage de nos experts. Ysé Tardan-Masquelier

L’équilibre du monde s’est déplacé en ce début de XXIe siècle


On se souvient de l’émotion suscitée par le rachat d’un fleuron de l’industrie française, Arcelor, par l’industriel indien Lakshmi Mittal… Cette opération donnait un coup de projecteur sur la montée en puissance d’entreprises asiatiques.

Mais cette évolution affecte aussi la littérature, le cinéma, les arts plastiques, la recherche scientifique. Il nous faut désormais changer la lecture du monde que nous avions au XXe siècle, centrée sur l’Europe et l’Amérique du nord.
S’ouvrir aux cultures d’Asie, s’initier à leurs visions diverses de la société, de la politique, des religions, apparaît donc comme une tâche indispensable à qui veut déchiffrer le nouveau contexte, multipolaire, qui est le nôtre.

S’initier à l’Asie à travers une connaissance universitaire


Les cultures asiatiques ont de fortes spécificités. Elles reposent sur une vision du temps cyclique, une conception inclusive des rapports entre l’homme et nature, une approche harmonique des interactions corps - esprit. On y trouve encore vivantes de très vieilles sagesses porteuses de valeurs en hausse : la diffusion mondiale des arts du corps (tai chi, chi qong, yoga…), la pratique de la méditation, l’usage de thérapies traditionnelles (Âyurveda, acupuncture…) le démontrent abondamment. Mais ce succès n’est pas sans confusions ni dérives.

L’accompagnement de spécialistes universitaires de l’hindouisme, du bouddhisme, du confucianisme, du taoïsme est plus que jamais nécessaire.

Ces experts introduisent aux textes et aux rituels qui détiennent les clés pour aborder le sens des pratiques. Ils en déroulent l’histoire, des origines à aujourd’hui, afin de leur restituer leur cohérence.

Entrer en dialogue avec les mondes asiatiques

Les hommes, les textes, les images, les sagesses voyagent, suivant les chemins de l’épopée d’Alexandre ou les routes de la soie. A? toutes les époques, l’aventure en terres d’Asie, même quand elle a des fins commerciales ou politiques, invite a? la curiosité, au rêve, a? la sagesse. Elle suggère aussi, au retour, une réévaluation de ses propres racines pour une connaissance de soi renouvelée.

Pour apprendre à décrypter le monde asiatique, formez-vous


Le Certificat Cultures et spiritualités d’Asie est une formation très originale qui permet de marier l’acquisition de connaissances et l’expérience de l’échange. Il sera une source idéale pour les voyageurs en quête de contacts, les entrepreneurs qui veulent saisir les logiques de leurs interlocuteurs, les journalistes à l’international, les humanitaires qui se préparent à des missions. Voir aussi le Diplôme Universitaire Cultures et spiritualités d’Asie.

Cette formation est portée par l'Institut de Science et de théologie des religions, spécialiste reconnu depuis 50 ans du dialogue interreligieux et de l'étude des religions du monde (Theologicum).

Ysé Tardan-Masquelier, responsable du Certificat Cultures et spiritualités d’Asie